mardi 23 décembre 2008

Détenus économiques

Mayotte. Territoire français.
Un centre de rétention des clandestins.


Centre de rétention de Mayotte: la vidéo qui accuse
par liberation

Film tourné en octobre par un agent de la Police aux frontières (PAF) de Mayotte au sein du centre de rétention administrative (CRA) de Pamandzi prévu pour 60 détenus. Il y en avait 202 le jour du tournage, hommes, femmes et enfants.

Sans commentaire.

L'exode économique sera de plus en plus courant quand une grande partie de la population mondiale a faim ou est victime de brutalités.
Quelle solution humaine proposent nos leaders politiques?
Je vous invite à lire l'article de Jean Ziegler, "Réfugiés de la faim" paru dans Le Monde Diplomatique de mars 2008.

vendredi 19 décembre 2008

Grande biodiversité, grande responsabilité



Une bonne nouvelle!


Le WWF vient de publier son rapport sur les nouvelles espèces animales et végétales découvertes dans la région du Grand Mékong en Asie du Sud-Est entre 1997 et 2007: pas moins de 1068 espèces!


Parmi celles-ci, quelques créatures originales: le magnifique Trimeresurus gumprechti, le crotal venimeux vert fluo et le Millipede desmoxytes purpurea, le mille-pattes rose qui serait presque de bon ton aux Folies Bergères s'il ne produisait pas du cyanure! Et je n'évoque pas Heteropoda maxima, la plus grande araignée chasseuse du monde avec une envergure allant jusqu'à 30 centimètres pour un corps de 46 mm.




Une telle richesse ne saurait aller sans une politique de préservation. Ces découvertes ne doivent pas faire oublier qu'au même endroit, des espèces disparaissent aussi. Et on peut méditer sur les espèces jamais découvertes et déjà disparues...

produits ménagers: retour à la simplicité

Le site Raffa met à disposition un petit livret bien intéressant présentant les "Recettes écologiques et économiques pour l'entretien de la maison".
A conseiller pour un juste retour à la simplicité efficace!

http://drnd.be/raffa/version_impression_eco_HLN_livret2.pdf

jeudi 18 décembre 2008

Cruiser versus Pollinisateurs


Au moment où Michel Barnier et les spécialistes de l'AFSSA prennent la responsabilité de renouveler l'autorisation de mise sur le marché du neurotoxique Cruiser de la marque suisse Syngenta, utilisé dans la protection du maïs contre le taupin, il est urgent de se mobiliser!
Je vous invite à regarder la liste des précautions d'emploi à la fin du film publicitaire diffusé par Syngenta... C'est éloquent!

Rappelons que le Gaucho et le Régent sont suspendus en France depuis 2004. Qu'ils le restent et que le Cruiser les rejoignent pour la survie des insectes pollinisateurs, nécessaires à l'agriculture et à la nature. Ces insectes sont les témoins d'un environnement sain. Ils sont les garants de notre bonne santé.

mercredi 17 décembre 2008

Jeudi


Jeudi
envoyé par charlydupuis

lundi 15 décembre 2008

Pollution sonore



Un nouveau culte est rendu dans les villes modernes à la déesse Quiès, déesse du repos.
Ce culte prend la forme de deux boules de cire enrobées d'ouate, nées du cerveau d'un pharmacien parisien en 1918.
Ces protections auditives symbolisent une pollution dont on parle peu: la pollution sonore.
Cette pollution s'intensifie et touche une grande partie de la population humaine de plus en plus urbanisée. On pense spontanément au bruit généré par les voitures (moteur et auto-radio), les avions, les discothèques, les salles de concert, les voisins…



Echelle du bruit:
source OFEFP (2005). Lutte contre le bruit. Revue Environnement 2/2005, p.9.

On oublie souvent les sons que l'on n'entend pas.
En fonction de leur intensité et de leur récurrence, tous les bruits, de l'ultrason à l'infrason, peuvent générer un nombre important de maladies parmi lesquelles l'hypertension artérielle, l'anxiété, la dépression, les insomnies, les troubles de l'appétit… Les effets des infrasons (fréquence inférieure à 20 Hrz) sont peu connus de la population mais bien expérimentés par l'armée (armes non létales ou outils de communication très grande distance de la marine américaine dont l'usage perturbe énormément les sonars des baleines).

Les infrasons, inaudibles, sont véhiculés par l'air ambiant et ont des causes multiples (systèmes de climatisation, éoliennes, moteurs de camions au ralenti, moteurs d'avions à réaction, musique électronique…). Ils sont difficiles à mesurer et il est difficile de s'en prémunir. Même la Déesse Quiès ne peut rien!

mardi 9 décembre 2008

Ampoule à incandescence: le sens critique est sauf




Le Monde publie un article absolument pas documenté et complètement partial en faveur des ampoules fluo-compactes, fonçant tête baissée dans les idées soi-disant écolo manipulées par le pouvoir de l'argent:

"Dès le 1er septembre 2009, les ampoules traditionnelles de 100 watts disparaîtront des magasins de l'UE, ont décidé les experts mandatés par les Vingt-Sept. Un an plus tard, les ampoules à incandescence de 75 watts connaîtront le même sort, suivies deux ans plus tard par celles de 60 watts. Le 1er septembre 2012 sonnera la fin de ce processus par étapes avec le retrait des dernières de 40 et 25 watts. Les halogènes les moins performants, de classe "C" dans le classement énergétique européen, cesseront eux d'être vendus le 1er septembre 2016, ont décidé les experts.
La décision de l'UE devra encore être soumise pour avis seulement au Parlement européen, pour être ensuite formalisée au printemps par la Commission."

Mais si le journaliste à la petite semaine ne prend pas la peine de réfléchir, les lecteurs de l'article, oui. Il faut rendre hommage à l'esprit critique de ces inconnus derrière leurs pseudonymes. Voici quelques-unes des réactions qui illustrent la tendance générale. Très peu de lecteurs sont favorables à cette interdiction:

"CHRISTIAN J.09.12.08 00h25 Juste des questions aux experts. Pour fabriquer une lampe, il faut de l'énergie. Elle en consomme pendant sa durée de vie. Pas besoin de recycler une lampe à filament, vous l'écrasez. Pour une lampe "fluo", c'est autre chose, comment la recycle-t-on? Ou allons-nous la déposer en fin de vie? C'est fait avec quoi? Avez-vous prévu de communiquer, pour ceux qui les laissent allumées parce qu'elles consomment moins? Combien de temps pour disparaître dans la nature? Au cas où? Et mercure? Alors total?

michel09.12.08 00h18 J'utilise des lampes basse consommation, mais une vient de me lâcher en moins de 5 ans. De plus, rien n'est prévu à proximité pour la mettre à la décharge. Je suis pour les économies d'énergie mais aussi pour la liberté et donc contre cette interdiction des lampes "classiques".

Tisonnier09.12.08 00h12 On ferait mieux d'attendre la prochaine génération de leds. Les lampes "basse consommation" ont une forte empreinte écologique et ne servent pas à grand-chose. On s'éclaire surtout l'hiver, dans des logements thermostatés. L'énergie qu'on y dépense pour se chauffer est égale aux déperditions thermiques, qu'elle soit fournie par des radiateurs ou tout autre appareil qui dépense de l'énergie. En d'autres termes, ce que les lampes ne consommeront plus sera consommé par votre appareil de chauffage.

Luc L.08.12.08 23h57 Je veux bien mettre des lampes basse consommation puisqu'on me dit que c'est bon pour la planète, mais y a un truc qu'on ne m'explique pas : ces lampes dites "écologiques" contiennent du mercure, l'un des pires poisons qui soit. Or que vont devenir ces lampes quand elles ne fonctionneront plus ? On me répond que des filières spécifiques de recyclage sont mises en place, mais qui en a entendu parler et qui sait comment faire ? Alors, un nouveau scandale type amiante à venir ?

CHRISTIAN T.08.12.08 23h36 Peut on m'expliquer pourquoi j'ai des fluos de presque 40 ans (gros machins qui pèsent un kilo) et que je change régulièrement les fluos achetés depuis 2-3 ans au point que je me demande si je ne vais pas basculer au tout incandescent, après avoir basculé au tout fluo depuis longtemps, sauf pour les allumages automatiques.

EMMANUEL G.08.12.08 23h31 Une fois de plus on fait du tout ou rien. Les ampoules à incandescence sont très bien pour éclairer un escalier ou un couloir ponctuellement. Si on les remplace par des pseudo-néons, on sera obligé de les laisser allumées tout le temps. Je vote pour avoir le choix entre les deux technos.

D.G.08.12.08 23h25 Pourquoi ne pas laisser le choix ? Ces ampoules prétendument écologiques sont coûteuses, éclairent mal (j'en ai, hélas, déjà acheté...) et s'usent plus vite si on ne les laisse pas allumées en permanence (même dans une pièce vide... on est en effet dans l'absurdité totale)! Une fois de plus, les lobbys industriels se sont imposés contre la liberté des consommateurs.

François R.08.12.08 23h24 Charles L: inutile d'aller chercher les "dictatos-ecolos" quand il s'agit de toute évidence d'une pression des fabricants de lampes (Philips et autres). En effet, leur spectre n'est pas comparable aux lampes à incandescence, leur temps de chauffe peut être long et j'ai déjà dû en jeter qui refusaient de fonctionner normalement ! Quant à l'économie d'énergie, elle est inexistante si on considère leur utilisation en hiver : ce qui n'éclaire pas... chauffe ! On interdit le chauffage électrique ?

Régis B.08.12.08 23h21 Je suis passé il y a quelque temps aux lampes fluo-compactes. Mais, à de trop nombreuses reprises, ces lampes "claquent" bien avant les milliers d'heures promises. J'ai cessé d'acheter du premier prix, pensant que le mal venait de là. Rien à faire, la même mésaventure se produit avec des lampes de grande marque. Je pourrais incriminer mon installation, qui a une vingtaine d'années, mais, au même endroit une lampe trop vite grillée est remplacée par sa sœur qui va tenir sans problème. Que penser?

henrikardo08.12.08 23h11 Plus j'y pense plus j'enrage ! Cette mesure est typique de l'Europe qui nous les brise (les nerfs bien sûr). C'est même incroyable que personne ne réagisse alors qu'on rencontre des milliers de vociférants contre la suppression des départements sur les plaques minéralogiques ! Si un jour on découvre que le jaune ou le violet isolent moins bien que le vert et l'orange, alors on interdira la vente de ces coloris en peinture... on ne marche pas un peu sur l'occiput là ?

GÉRARD B.08.12.08 22h24 Voilà des économies de bout de chandelles ! Avant d'interdire les lampes à filament on ferait mieux d'interdire le chauffage électrique et le remplacer au minimum par des pompes à chaleur, mieux par des chaudières à gaz, ou autre combustible, ou encore mieux, comme à Paris par des réseaux d'eau surchauffée récupérant les combustions d'ordures ménagères. À la campagne, dans ma jeunesse, les chambres étaient installées au dessus des étables ou bergeries et ne nécessitaient aucun chauffage.

Bernard J.08.12.08 22h21 Quand tout le monde sera éclairé avec de la lumière pisseuse, ça va déprimer ferme dans les chaumières.

Laurent G.08.12.08 21h40 Une initiative louable, mais il va falloir trouver une solution pour les variateurs de lumière qui sont totalement incompatibles avec ce type de lampe. Tous mes plafonniers en sont équipé par souci de confort et d'économie d'énergie puisque l'on peut moduler finement l'éclairage. Le mieux est parfois l'ennemi du bien...

laurent08.12.08 21h19 D'accord, une ampoule à incandescence, cela chauffe plus que cela n'éclaire. Et alors ? Quand on a un chauffage electrique comme un très grand nombre de français et si l'on considère que la saison de chauffe correspond à la saison d'éclairage maximum, peu importe que l'on se chauffe avec un convecteur ou avec une ampoule. Pourquoi interdire les ampoules à incandescence et autoriser les 4x4, les yachts à moteur ou les vacances à l'autre bout du monde qui sont bien plus energivoraces.

jean philippe c.08.12.08 20h51 "Copier Coller" Aucun esprit critique, aucune analyse, on se calque sur le dossier de presse. Les coûts induits du changement ne sont pas évoqués, et n'aboutiront sûrement pas à une économie de 50 euros par an, mais plutôt à une nouvelle dépense.

Hum_Hum08.12.08 20h38 Les ampoules LBC sont efficaces à condition d'être laissées longtemps éteintes et allumées. Sinon, si on les éteint en sortant pour les rallumer en rentrant (par économie), on les fait griller en un mois.

NORBERT O.08.12.08 20h17 Eh bien, il faut commencer à faire des stocks si l'on veut éviter de courir le risque de se casser la figure dans les escaliers, faute d'attendre que ces ampoules éclairent effectivement quelque chose... Un jour, on se plaindra du déficit de la Sécurité sociale..."

lundi 8 décembre 2008

Le soja, un aliment sain?

Le soja est-il bon pour la santé?

C'est la question que pose Patricia Thomas, journaliste à The Ecologist. Elle publie à ce sujet un article dans la version française de la revue (n°27 de cet automne). Elle rappelle à quel point le soja est devenu un aliment incontournable de l'alimentation industrielle: "L'isolat de protéine de soja est présent dans 60% de l'alimentaiton industrielle, ce qui signifie que la plupart d'entre nous mangeons et buvons du soja sans le savoir. Tous les jours." Pensons aux animaux d'élevage élevés aux tourteaux de soja, pensons à la lécithine de soja (émulsifiant E322) utilisée presque partout des boissons aux yaourts en passant par le lait en poudre et les céréales du matin.

En quoi est-ce un problème? N'est-ce pas excellent, le soja? Oui, dans une certaine mesure, les isoflavones et les phyto-oestrogènes du soja ont la réputation d'avoir des propriétés anti-cancereuses… mais en petite quantité et lorsque le soja est fermenté (sous la forme Tempeh, miso et pas Tofu ou lait de soja). Patricia Thomas remet les pendules à l'heure:

"L'idée que le soja est bon pour la santé s'appuie sur le fait que les Orientaux en mangent depuis un milénaire et ont un taux de cancer du sein, des testicules et des ovaires plus faibles que les Occidentaux. C'est exact, mais il ne faut pas ignorer que les Japonais et les asiatiques souffrent d'autres types de cancer à des taux plus élevés que les Occidentaux: œsophage, estomac, foie, pancréas."

D'autre part, une étude de Harvard School of Public Health (Boston) concernant la reproduction humaine (juillet 2008) révèle que la consommation de soja dont les implications hormonales font baisser le nombre de spermatozoïdes serait l'un des facteurs de stérilité masculine.

Ce n'est pas tout si l'on en croit The Weston A. Price Foundation, un organisme américain indépendant spécialisé dans la recherche et la surveillance dans le domaine de la nutrition qui résume dans cette liste les dangers liés à la consommation de soja non fermenté en grande quantité:

"- High levels of phytic acid in soy reduce assimilation of calcium, magnesium, copper, iron and zinc. Phytic acid in soy is not neutralized by ordinary preparation methods such as soaking, sprouting and long, slow cooking. High phytate diets have caused growth problems in children.

-Trypsin inhibitors in soy interfere with protein digestion and may cause pancreatic disorders. In test animals soy containing trypsin inhibitors caused stunted growth.
Soy phytoestrogens disrupt endocrine function and have the potential to cause infertility and to promote breast cancer in adult women.

-Soy phytoestrogens are potent antithyroid agents that cause hypothyroidism and may cause thyroid cancer. In infants, consumption of soy formula has been linked to autoimmune thyroid disease.

-Vitamin B12 analogs in soy are not absorbed and actually increase the body's requirement for B12.

-Soy foods increase the body's requirement for vitamin D.

-Fragile proteins are denatured during high temperature processing to make soy protein isolate and textured vegetable protein.

-Processing of soy protein results in the formation of toxic lysinoalanine and highly carcinogenic nitrosamines.

-Free glutamic acid or MSG, a potent neurotoxin, is formed during soy food processing and additional amounts are added to many soy foods.

-Soy foods contain high levels of aluminum which is toxic to the nervous system and the kidneys."

Je tente une traduction de cette liste:

-Les niveaux élevés d'acide phytique dans le soja réduisent l'assimilation du calcium, du magnésium, du cuivre, du fer et du zinc. L'acide phytique dans le soja n'est pas neutralisé par les méthodes ordinaires de préparation telles que le trempage, la germination et la cuisson longue et lente. Les régimes élevés de phytate ont posé des problèmes de croissance chez les enfants.

-Les inhibiteurs de trypsine (NDT: l'enzyme du pancréas) contenus dans le soja interfèrent dans la digestion des protéines et peuvent causer des problèmes pancréatiques. Chez les animaux de laboratoire le soja contenant des inhibiteurs de trypsine a provoqué des retards de croissance.

-Les phytoestrogènes du soja interrompent la fonction endocrinienne et peuvent causer la stérilité et provoquer le cancer du sein chez les femmes.

-Les phytoestrogènes du soja sont de puissants agents antithyroïdiques qui causent l'hypothyroïdie et peuvent provoquer le cancer de la thyroïde. Chez les nourrissons, la consommation de formule de soja a été liée au problème de thyroïdie auto-immune.

-Les analogues de la vitamine B12 dans le soja ne sont pas absorbés et augmentent les besoins du corps en B12.

-Les produits alimentaires au soja augmentent le besoin du corps en vitamine D.

-Les protéines fragiles sont dénaturées pendant le traitement à hautes températures pour isoler la protéine de soja et la protéine végétale fibreuse.

-Le traitement de la protéine de soja produit la formation de lysinoalanine toxique et de nitrosamines hautement cancérigènes.

-L'acide glutamique libre ou MSG, une neurotoxine puissante, est formée pendant la transformation alimentaire du soja et on en ajoute à beaucoup de produits alimentaires à base de soja.

-Les produits alimentaires à base de soja contiennent des niveaux élevés d'aluminium, toxique pour le système nerveux et les reins.

Je pense que, à la lecture de cette liste, les végétariens devraient oublier les produits au soja non fermenté et préférer les combinaisons alimentaires pour équilibrer leur alimentation, même si ce n'est pas simple.

Voici un nouvel exemple qui devrait nous convaincre qu'il faut se méfier définitivement de l'industrie alimentaire, grosse utilisatrice de protéines de soja. De même devrions-nous nous méfier de tous les produits miracles claironnés à grand renfort de publicité. Un lobby se cache dernière avec des intérêts financiers à côté desquels la santé publique n'a aucune importance.

N'oublions pas de rappeler, pour finir, que la culture industrielle du soja provoque de graves problèmes environnementaux: la déforestation et les cultures OGM. Ce n'est bon ni pour nous ni pour l'environnement.

et si ...


... les conséquences pouvaient être aussi directes.

vendredi 5 décembre 2008

Hu Jia Prix Sakharov



Le 17 décembre aura lieu à Strasbourg au Parlement européen la remise du prix Sakharov 2008 pour la liberté de l'esprit.

Il sera remis au chinois Hu Jia qui milite pour la cause des droits de l'homme et des problèmes environnementaux en Chine et au Tibet.

Le lendemain de la visite du Dalaï Lama au Parlement européen de Bruxelles, la nouvelle réjouit les esprits favorables à l'extension des libertés dans cette partie du monde. Rappelons que Hu Jia a choisi de pratiquer le bouddhisme tibétain. Son épouse Zeng Jinyan a rencontré le chef spirituel tibétain en 2006. Ses liens avec le Tibet ne sont pas nouveaux puisqu'il a commencé sa carrière de militant comme membre de la Brigade du Yack sauvage pour défendre les antilopes tibétaines en voie de disparition du fait de braconnages intensifs.La laine de cet animal, considérée comme l'une des plus chaudes du monde, ne peut être obtenue qu'en le tuant. Son commerce, bien qu'interdit officiellement, est pourtant très lucratif.




Hu Jia a également été très actif dans l'aide aux malades du Sida en Chine, dans l'aide aux familles expropriées et aux ouvriers licenciés. Sur tous les fronts de l'injustice, il est clair que le militant de "Avocats aux pieds nus" dérange le gouvernement chinois.

Hu Jia a été plusieurs fois arrêté et assigné à résidence. La dernière arrestation en date remonte au 27 décembre 2007. Il a été condamné le 21 avril dernier à 3 ans et demi de prison pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat". Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les Nations Unies ont condamné son arrestation.

Malgré les grognements de Pékin, les euro-députés vont donner à Hu Jia la reconnaissance officielle qui lui a été refusée par le Nobel de la Paix 2008 pour lequel il avait été pressenti.


Quelques réactions à l'attribution du prix Sakharov à Hu Jia.


Le film Kekexili Mountain Patrol montre le combat de quelques tibétains contre le braconnage des antilopes:


jeudi 4 décembre 2008

Orka


Gros plan sur un groupe de musiciens inventifs des îles Féroé! Les instruments qu'ils utilisent sont tous fabriqués à partir d'ustensiles récupérés à droite et à gauche (c'est tout l'intérêt) dans la ferme familiale de Jens L. Thomsen, le fondateur du groupe: tendeur de filin de bateau, pieu de barrière, lampe à néon, poubelles, meuleuse, bouteilles, vieux fût rouillé... Tout ça devient, après quelques menus bricolages, des instruments de musiques très spéciaux.

C'est là aussi que leur premier album, prévu pour janvier, a été enregistré. Il faut dire que dans les îles Féroé, les habitants sont à peu près tous pêcheurs ou agriculteurs et tous chanteurs. Le groupe Orka produit de la techno-folk, de la musique industrielle tout droit venue du monde rural. Est-ce vraiment un paradoxe par les temps qui courent?

L'album s'intitule "Livandi Oyða" (désert vivant).

Je vous donne le titre des pistes de l'album pour l'aspect poétique de la chose. Entre nous: je ne comprends pas encore le féringien… :-)

1. Volmar
2. Fjøllini standa úti
3. Livandi oyða
4. Heilabruni
5. Myrkursins muður
6. Inni
7. Volmar letur eygað aftur - feat. The Third Eye Foundation & Com-Data
8. Fepur - feat. Com-Data
9. Í mínum æðrum - feat. Deadverse
10. Grøðing - feat. Bookworms & Com-Data
11. Triðja dagin - feat. The Third Eye Foundation



mercredi 3 décembre 2008

Mélamine et alimentation


Les deux n'ont par nature aucune raison de se rencontrer. Le formaldéhyde de mélamine (formica) est une substance chimique couramment utilisée dans la fabrication de résines, de plastiques et de colles. En Europe et en Amérique du Nord, l'utilisation de la mélamine est autorisée dans la fabrication de matériaux et d’objets en matière plastique, mais l’ajout de mélamine dans les denrées alimentaires et dans les aliments pour animaux est interdit.

Un peu d'histoire…

Mars 2007: scandale dans l'industrie agro-alimentaire pour chiens et chats. Des produits fabriquées en Chine et vendues sous plusieurs marques différentes aux États-Unis, au Canada et au Mexique contiennent de la mélamine. De la mélamine a été détectée à l'autopsie de chiens et de chats morts suite à la consommation de la nourriture industrielle contaminée. La fonction rénale de ces animaux a été bloquée. Lorsque la mélamine arrive dans les reins, elle produit des calculs qui endommagent irréversiblement ces organes vitaux. Chez les animaux, la dose a été très forte. L'action de blocage rénal peut s'avérer plus lente avec des doses plus faibles mais répétées.

Mai, juillet et septembre 2008: des bébés chinois sont tombés malades et certains sont morts après avoir avalé du lait pour nourrisson contaminé à la mélamine. L'adjonction de mélamine dans le lait permet d'augmenter le taux de protéines. C'est pourquoi cette substance est abondamment utilisée par les fraudeurs qui visent la plus-value sur les matières premières.

Octobre 2008: de la mélamine a été détectée dans des friandises (bonbons "White Rabbit" et biscuits "Koala") en provenance de Chine et vendues dans des magasins asiatiques belges et français.

Octobre 2008: l'agence sud-coréenne pour la sécurité alimentaire (KFDA) a découvert des traces de mélamine dans des friandises produites par Mars et Nestlé en Chine (M&M's, Kit Kat, Snickers…).

Octobre 2008: les autorités de Hong-Kong ont découvert de la mélamine dans des œufs en provenance de Chine, probablement une conséquence de l'alimentation contaminée des poules pondeuses.

Novembre 2008: en France (région Pays de Loire), de la mélamine a été détectée dans des tourteaux de soja en provenance de Chine destinés à l'alimentation de poulets bio. Le destinataire de ces 300 tonnes d'alimentation: la société Bio nutrition animale, filiale de Terrena. Les spécialistes de l'AFSSA jugent qu'il n'y a aucun risque pour la santé humaine, la mélamine ne passant pas dans la viande des animaux.

Et ensuite?

Attention aux produits industriels transformés! Aucun contrôle ne peut être exercé par le consommateur sur la totalité des ingrédients… bio ou pas.

Et n'oubliez pas de varier vos poisons...

lundi 1 décembre 2008

N'achetez rien ou si peu...



Nous y sommes. Enfin, c'est tout comme.
L'une des plus grandes fêtes commerciales de l'année prépare ses vitrines.
Comment s'en sortir sans sombrer dans des orgies de dépenses pour des trucs trop souvent inutiles?

Deux options pour résister au virus consumériste de cette période:

1/Vous pouvez choisir des cadeaux de type "bonne action". Un exemple parmi d'autres:
http://www.urgenceclimat.org/

2/Ou vous pouvez choisir de ne pas acheter de cadeaux pour Noël. Ce qui ne signifie pas ne pas en faire: http://www.buynothingchristmas.org/alternatives/index.html