mercredi 25 novembre 2009

le progrès social

René Fallet (auteur de La Soupe aux choux), écrit en 1966 Un idiot à Paris. L'année suivante, Serge Korber en fait un film du même nom sur des dialogues de Jacques Audiard. En 2009, que reste-t-il de Léon Dessertine et de son commerce de viande en gros?

lundi 23 novembre 2009

la spirale dynamique

Matière à réflexion.


Nous devons le modèle de la spirale dynamique à la théorie du développement humain du professeur de psychologie Clare W.Graves (fin des années 50 aux Etats-Unis), théorie reprise en 1996 par Don Beck and Chris Cowan dans leur livre Spiral Dynamics: Mastering Values, Leadership and Change.



Le modèle propose une organisation hiérarchique du développement humain en utilisant un code de couleurs et un certain nombre de valeurs associées à huit étapes réparties en deux cycles. En voici l'essentiel, partant du plus bas au plus haut de la spirale:

Cycle 1: les valeurs de subsistance

Étape1 - beige - instinct et survie
Objectif: survie.
Début: il y a 100 000 ans.
Caractéristiques principales: priorités à la nourriture, l'eau, la chaleur, le sexe, la sécurité; peur du milieu naturel.
Âge de la vie: nouveau né.
Modèle social: société primitive, horde.

Etape 2 - mauve - magie et animisme
Objectif: satisfaire les esprits et maintenir la tribu en sécurité.
Début: il y a 50 000 ans.
Caractéristiques principales: structure tribale; objets sacrés; attachement à des lieux et événements; cycle saisonnier; l'individu se fond dans le collectif; monde effrayant mais respect du milieu naturel.
Âge de la vie: 1 à 3 ans.
Modèle social: tribu.

Etape 3 - rouge - impulsivité et égocentrisme
Objectif: être qui l'on est et faire ce que l'on veut.
Début:il y a 10 000 ans.
Caractéristiques principales: violence; structure féodale; valorisation de la puissance de l'individu; loi du plus fort; monde à conquérir.
Âge de la vie: 4 à 6 ans.
Modèle social: société féodale, empire, jungle urbaine.

Etape 4 - bleue - conformisme et hiérarchie
Objectif: la vie a un sens et une signification transcendantale.
Début:il y a 5000 ans.
Caractéristiques principales: ordre moral; obéissance; soumission aux organisations religieuses; impulsivité contenue; patriotisme; grandes hiérarchies patriarcales;Vérité ultime à respecter.
Âge de la vie: 7 à 10 ans.
Modèle social: gouvernement paternaliste, administration.

Etape 5 - orange - individualisme et rationalisme
Objectif: agir dans son propre intérêt en jouant le jeu social.
Début:il y a 300 ans.
Caractéristiques principales: toute puissance de la science et de la raison; modèle économique libéral; mort des dieux; efficacité et compétition valorisées; le milieu naturel est un terrain d'expérimentation et d'exploitation au service de l'homme.
Âge de la vie: 10 à 15 ans.
Modèle social: les Lumières, le libéralisme.

Etape 6 - vert - communautaire et égalitaire
Objectif: rechercher la paix et un modèle communautaire.
Début:il y a 150 ans.
Caractéristiques principales: libération des systèmes et des dogmes; place aux sentiments et à la sensibilité personnelle; répartition équitable des ressources; nouvelles spiritualités; développement personnel; militantisme.
Âge de la vie:15 à 20 ans.
Modèle social: New-age, néo-ruraux, ONG.

Cycle 2: les valeurs d'existence

Etape 7 - jaune - intégration
Objectif: vivre en pleine harmonie avec qui l'on est et apprendre à le devenir.
Début:il y a 50 ans.
Caractéristiques principales: la vie est un kaléidoscope de systèmes, de formes et de hiérarchies; l'existence ne se mesure pas aux biens matériels; flexibilité; système hiérarchique complexe en fonction des compétences; les différences ne sont pas des inconvénients mais des éléments interdépendants; le chaos et le changement sont dans l'ordre des choses.
Âge de la vie:adulte.

Etape 8 - turquoise - holistique
Objectif: expérimenter la plénitude de l'existence à travers les connaissances et la spiritualité.
Début:il y a 30 ans.
Caractéristiques: le monde est un organisme complexe doté d'une conscience collective; l'individu est à la fois une part distincte et constitutive de ce grand tout; point de vue écologique de l'interconnection de la vie; l'énergie et l'information imprègnent l'environnement global; actions coopératives; pensée holistique et intuitive; amoindrissement de l'ego.
Âge:maturité.

Etape x…..etc.
La liste n'est pas exhaustive.

Chaque étape n'annule pas la précédente mais s'y ajoute et contient le niveau antérieur. Chaque niveau de développement entretient avec les autres une certaine interdépendance parfois non reconnue. Chaque niveau correspond à une expansion de la conscience humaine, un élargissement du champ de vision et de pensée. Les étapes de ce modèle ne peuvent être jugées de manière absolue: chaque étape a du bon et du moins bon et les caractéristiques des unes et des autres peuvent se mélanger au sein d'un individu.
Je trouve ce modèle très positif, d'autant que le monde de l'entreprise commence tout doucement à s'en emparer pour échapper à son propre modèle obsolète de production (niveau orange - 5) qui conduit la société libérale mondialisée droit dans le mur. Si certains individus découvrent déjà les étapes 7 et 8, le modèle social stagne encore en 5 me semble-t-il. La spirale dynamique est simplement un outil de compréhension et de réflexion mais elle me semble assez puissante pour inspirer des changements fondamentaux à une époque où nous n'avons plus d'autre choix si l'on souhaite encore répondre à l'instinct de survie de l'espèce et à la conservation du milieu. Comme tout système, il a aussi ses limites: l'impression de hiérarchiser les comportements et les valeurs par exemple. C'est sans doute d'ailleurs une simple impression liée à la verticalité du modèle. Atteindre le second cycle de valeurs est une promesse du point de vue de la pacification du monde et du respect de l'écosystème et ne nous ferme pas aux valeurs décrites dans les étapes antérieures. Un système, oui, mais qui ouvre une fenêtre. Et l'espoir est toujours bon à prendre.

jeudi 19 novembre 2009

Ghost Forest


© Matt Callow - Flickr

Un monde sans arbres est un enfer.

Seuls les solifuges et les crotales peuvent en rêver. Un monde sans arbres est un monde sans hommes et sans un nombre infini d'autres espèces vivantes.

Angela Palmer, artiste militante, a décidé de parler à la place des arbres. Elle a installé le 16 novembre, au pied de la colonne Nelson à Traflagar Square (Londres), des arbres fantômes, des dépouilles tropicales qui auraient fait de l'ombre à la grande colonne historique s'ils étaient droits et vivants. Ils symbolisent la déforestation africaine. Celle du Ghana dont les souches proviennent. Ils symbolisent les arbres tombés pour le profit, sans état d'âme et sans réflexion.



La Ghost Forest sera du 7 au 18 décembre sur la Thorvaldsens Plads, à Copenhague, au Danemark. Ce sera la voix des arbres qui, je l'espère, saura parler aux puissants du monde des humains.


Ghost Forest Trafalgar Square, London. 16-22 November 2009
Ghost Forest Thorvaldsens Plads, Copenhagen. 7-18 December 2009

vendredi 13 novembre 2009

Réveille-toi, révolte-toi, mets-toi en mouvement!


Léo Murray est un artiste, membre du groupe activiste Plane Stupid qui lutte contre l'accroissement du traffic aérien en Grande-Bretagne. Il est l'auteur d'un petit film d'animation plein d'intéressantes métaphores visuelles pour expliquer la question pas si simple du réchauffement climatique. Dummies or not dummies, tout le monde peut apprendre quelque chose.



REVEILLE-TOI, REVOLTE-TOI — METS-TOI EN MOUVEMENT! 01 from Leo Murray on Vimeo.

mardi 10 novembre 2009

Louvain-la-Neuve



Un progrès, les parkings végétalisés! Remplacer le béton par des plantes est toujours appréciable dans les environnements urbains qui en ont bien besoin. La réflexion est valable aussi pour les murs végétalisés que l'on commence à voir apparaître.
Ici, c'est le parking du bois de Lauzelle à Louvain-la-Neuve (Brabant Wallon, Belgique). Cette ville nouvelle et universitaire, née comme un champignon des querelles linguistiques des années 60, est aujourd'hui souvent à la pointe du progrès écologique et des réflexions et modes de vie alternatifs. Quelques exemples:
- La ville est entièrement piétonne, ilôt construit sur une immense dalle de béton (circulation automobile souterraine et réseau de parkings en périphérie) articulée autour de quatre quartiers principaux, généralement assez arborés (Biéreau, Lauzelle, Hocaille et Bruyères).
- Un cinquième quartier, la Baraque, est né spontanément d'habitants refusant les plans d'urbanisme. Il dispose aujourd'hui du statut particulier de "zone d'habitat expérimental" (habitat alternatif, auto-construction, gestion collective, jardin potager collectif...).
- Même certains logements étudiants (appelés "kots" en Belgique) expérimentent des pratiques plus responsables: Kap Vert.
- Au centre de la ville, la maison du Développement Durable (Gingko Biloba), en collaboration avec l'Université Catholique de Louvain et les institutions communales, a pour vocation de promouvoir des démarches citoyennes. Nous ne discuterons pas ici le concept de "développement durable" qui mériterait bien de l'être.
Louvain-la-Neuve, toujours en expansion, semble une ville qui évolue bien.